Home » Sexology » Male sexual disorders » ejaculation » L’éjaculation précoce – ou prématuré – diagnostic, traitement et thérapies – JAMS 2014 Paris – Uroblog.fr

L’éjaculation précoce – ou prématuré – diagnostic, traitement et thérapies – JAMS 2014 Paris – Uroblog.fr

L’éjaculation précoce – ou prématuré – diagnostic, traitement et thérapies – lors des Journée d’Andrologie et de Médecine Sexuelle septembre 2014- JAMS 2014 Paris

L’éjaculation précoce est le premier trouble sexuel chez l’homme de moins de 30 ans. C’est trouble dont la fréquence reste difficilement estimable, a un effet néfaste sur l’image de soi, la relation de couple et l’intimité. Si la définition officielle retient des délai de 1 minute pour la forme primitive et de 3 minutes pour la forme acquise, en pratique ces délais reste du domaine théorique. A l’époque du #youporn, les fausses cognitions, le manque d’éducation sexuelle, des “normes” décalées de la réalité érotique modifient complètement la gestion de la “durée” souhaitée.

Ejaculation précoce – fréquence (prévalence) – rôle des partenaires.

6 % des hommes qui consultent pour une “éjaculation précoce” ont une éjaculation avant toute pénétration, “éjaculation ante-portas”.
50% des hommes déclarent avoir une éjaculation avant une minute;“.
– pour 50 % des consultants se sont les femmes à l’initiative de la consultation de sexologie.
Pour la prise en charge, des études récentes montrent que associer une psychothérapie et notamment une thérapie cognitive comportementale pérennise les résultats obtenus. Néanmoins il y a un risque de rechute à l’arrêt du traitement ou l’arrêt de la rééducation.

Il est essentiel d’associer la partenaire à la prise en charge notamment en cas de thérapie cognitivo-comportementale

Ejaculation précoce - éjaculatoin prématurée - conseils comportementaux simples
Un aspect important est le recadrage cognitif avec des conseils simples.
Cela permets de modifier le conditionnement.

Ejaculation précoce - éjaculatoin prématurée - traitement pharmacologique

recommandation simples à l’intentions de médecins amenés à prendre en charge des patients consultant pour une éjaculation précoce.
Certes l’éjaculation précoce ce n’est pas une maladie mais un symptôme, sa prises en charge doit être adapté à chaque situation clinique.
Si l traitement médicamenteux, disponible, est important associer ou prise en charge sur le mode intégratif ne peut qu’être bénéfique aux patients.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: