Home » fr » IVG : 7 millions de femmes ont souffert de complications en 2012|UroBlog Curation

IVG : 7 millions de femmes ont souffert de complications en 2012|UroBlog Curation

Uroblog-Net-by-Hupertan-Paris-Googleprofile-800-600

IVG : 7 millions de femmes ont souffert de complications en 2012

En Asie, 4,6 millions de femmes souffrent chaque année de complications post-avortementUne étude menée par l’Institut Guttmacher (Etats-Unis) s’est appuyée sur plusieurs études et statistiques officielles des systèmes de santé de 26 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine afin d’établir le taux de femmes ayant bénéficié de soins médicaux après un avortement jugé à risque. Les chercheurs ont estimé que pour 1000 femmes âgées de 15 à 44 ans, ce taux s’élève à 2,4 au Brésil et à 14,6 au Pakistan. Avec un taux moyen de 6,9 pour les pays en voie de développement étudiés, les auteurs de l’étude ont dénombré 7 millions de femmes ayant souffert de complications suite à une interruption volontaire de grossesse (IVG) en 2012.L’Asie affiche un taux élevé (en ne comptant pas l’Asie de l’Est), soit 8,2 pour 1000 femmes (4,6 millions de femmes par an). L’Afrique compterait 1,6 million de femmes par an qui souffrent de complications après une IVG risquée, soit 6,7 femmes pour 1000. En Amérique Latine, il y aurait 757 000 femmes concernées par ce problème (5,3 femmes pour 1000).Chaque année, 22 000 femmes meurent des suites d’un avortement risquéSelon le Dr Susheela Singh, principal auteur de l’étude, "22 millions d’avortement risqués sont pratiqués chaque année, entrainant la mort de 22 000 femmes. Cette étude est la preuve qu’il y a encore trop de femmes qui souffrent de complications dues à un avortement risqué et se retrouvent avec des séquelles physiques et psychologiques à vie".Les auteurs de l’étude précisent que ces chiffres n’incluent pas les femmes qui ne se rendent pas dans un établissement de santé alors qu’elles nécessitent des soins après un avortement risqué. Certaines d’entre elles n’osent pas aller se faire soigner, ou n’ont tout simplement pas accès à un centre de soins près de chez elles.Les complications post-avortement coûtent cher aux systèmes de santéCes complications post-avortement ont aussi un coût pour ces pays en développement. L’étude révèle que les soins apportés après des avortements risqués coûtent chaque année 232 millions de dollars (210 millions d’euros) aux systèmes de santé des pays concernés.Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS)1, 800 femmes meurent chaque jour de complications évitables liées à la grossesse et à l’accouchement. 8 à 15 % de ces décès sont la conséquence d’avortements réalisés dans de mauvaises conditions sanitaires par des professionnels (ou non) pas ou peu formés.Annabelle Iglesias
Sources : 1 World Health Organisation2 The costs and benefits of investing in sexual and reproductive health 2014, Guttmacher Institute, 19 août 2015.

via : Doctissimo.fr – L’actualité bien-être et santé .

urologue-sexologue-Paris-uroblog-impuissance-errection-derectionDaily Uroblog Content Curation by: Vincent Hupertan,MD Urologist and Sexologist in Paris, Creator of http://uroBlog.net Follow @hupertan on Twitter and Linkedin. 
Ce site de donne aucun avis médical. Consultations/Appointements: http://ift.tt/1NXhdBv
J'ai sélectionné pour les Followers de http://UroBlog.net ce post dans les catégories : Men's health, urology,.

Merci d'avance pour les Likes, Share, Google+,Pin. Pensez à vous abonner pour être informé en priorité.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: