Prostate Specific Antigen (PSA) et cancer de la prostate | Décryptage avec «L’ENCYCLO PENIS»

«Prostate», synonyme de vieillesse et de maladie grave

La «prostate» est un sujet anxiogène. Le nom de cette glande qui fait partie de l’appareil reproducteur masculin est devenue synonyme d’angoisse, de vieillesse et de cancer! Tous les jours, des patients consultent car:

«J’ai la prostate docteur!»

Cela montre que nous avons des progrès à faire en matière d’information du grand public.

MOVEMBER – Le mois d’action pour promouvoir la santé masculine est lancé le 1er novembre!

Depuis 2003, tous les mois de novembre, la fondation australienne Movember Foundation Charity (et depuis 2012 MOVEMBER FRANCE) invite les hommes du monde entier à se laisser pousser la moustache :

 pour «changer le visage de la santé masculine».

 L’objectif est de sensibiliser l’opinion publique aux cancers masculins et de lever des fonds pour la recherche contre les cancers de l’homme et notamment, le cancer de la prostate et le cancer des testicules.

encyclopenis

 
Dans Encyclopenisle livre pour décrypter la santé masculine paru le 15 octobre aux éditions Leduc.s, , on aborde la prostate et ses maladies, et notamment le cancer de la prostate. 

En voici un extrait:

§  PSA, TOUCHER RECTAL ET IRM : Les trois fantastiques pour combattre le cancer de la prostate

Bon, nous rentrons dans le vif du sujet qui fâche et qui fait peur. Quoi de mieux qu’une information fiable, précise pour se rassurer et anticiper au maximum les éventuels soucis ? Ça va mieux en le lisant, alors, inutile de refermer cet ouvrage car faire l’autruche ne sert à rien puisqu’il s’agit du PREMIER CANCER chez l’homme de plus de 50 ans et 3e rang en termes de décès par cancer chez l’homme voir le premier rang dans les Antilles.

Un homme sur 8 pourrait développer un cancer de la prostate. 

§  PSA – le trois lettre qui font peur

C’est quoi le PSA ?!

    • P comme prostate;
    • S comme specific(en anglais);
    • A comme antigen

Ou en français « Antigène Spécifique de la Prostate ». Comme son nom l’indique, cette substance est produite par les cellules prostatiques. Si vous avez eu l’occasion de l’observer, le sperme est visqueux après l’éjaculation et se liquéfie dans les minutes suivantes: c’est le rôle du PSA.  Cette enzyme va liquéfier le sperme afin de faciliter le déplacement des spermatozoïdes. Cette protéine est présente également dans le sang. Le dosage PSA dans le sang est augmenté dans les maladies prostatiques :

    • Augmentation relativement faible dans l’adénome de la prostate. En cas d’adénome important,  d’une vessie qui se vide mal ou en rétention, la PSA peut augmenter jusqu’à 10 fois.
    • Augmentation importante et brutale dans la prostatite aiguë. S’il augmente brutalement à des valeurs importantes (20 à 30 fois), le PSA va ensuite diminuer lentement, et parfois mettre plusieurs mois pour revenir à la valeur initiale. La valeur la plus élevée que j’ai rencontrée dans ma pratique a été de 168 ng/ml . Elle s’est normalisée après 4 mois . Il donc inutile et anxiogène de doser le PSA en cas de prostatite aigue !
    • Augmentation progressive et continue dans le cancer de la prostate. Les valeurs importantes signifient une atteinte métastatique.
    • Une variation en « dents de scie » autour d’une fourchette sans jamais augmenter, est synonyme de prostatite chronique le plus souvent asymptomatique.

 

Dans plusieurs situations le PSA peut augmenter mais de manière infime et pour une courte durée. 

    • La pratique intense et quotidienne du vélo;
    • L’éjaculation par la contraction de la prostate, mais dans une faible mesure ;
    • Le toucher rectal, les massages de la prostate ou la pénétration anale.
    • Les gestes médicaux comme unee échographie transrectale, la pose d’une sonde urétrale, la cystoscopie et bien sûr les biopsies de la prostate.

Néanmoins en cas de doute, un contrôle quelques jours plus tard permettra de connaitre la vraie valeur du taux de PSA.

Au total, pour analyser correctement la valeur du PSA , il faut tenir compte :

    • De la taille de la prostate : plus il y a des cellules normales plus le PSA augmente . Or la taille de la prostate augmente lentement et progressivement avec l’âge, donc l’augmentation doit être imperceptible d’une année à l’autre ;
    • De la présence des cellules prostatique malades. Les inflammations vont libérer plus de PSA. Vrai largage dans une prostatite aiguë et plus modeste dans une prostatite chronique. Avec la régression de l’inflammation, le PSA va diminuer rapidement. Dans le cas de cellules cancéreuses, dont le nombre croît de manière rapide voire exponentielle, le taux de PSA va augmenter continuellement et rapidement à grande vitesse (appelé aussi vélocité).
    • La présence de cellules prostatique en dehors de la prostate. Les métastases des cancers de la prostate sont responsables d’augmentations très importantes.

Pour télécharger un extrait en format PDF via le site de l’éditeur, cliquez sur ce lien.

Hupertan

MD, Urologue Sexologue à Paris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :