Je n’ai plus d’ERECTIONS MATINALES: à Quoi ça sert, Pourquoi, Quoi faire

Je n’ai plus d’érection matinale : pourquoi, quoi faire et comment procéder

Les érections matinales tout comme les érections nocturnes sont appelée généralement des érections paradoxales. Elles correspondent à des phénomènes réflexes génitaux qui ont lieu durant la phase de sommeil paradoxal qui reflète un bon fonctionnement vasculaire et hormonale ainsi que un sommeil de qualité.

Motif fréquents de consultation sexologie, la disparition des érections matinales est présent dans la quasi-totalité des discours de mes patients.

« Ce n’est pas normal »,

« Ce n’est pas normal », « je suis trop jeune » (ça veut dire quoi être trop jeune), « d’ailleurs avant j’avais des bonnes érections en allant uriner mais je ne les ai plus », la disparition des ses érections dites matinales est un élément d’inquiétude pour tout ce qui ont lieu de consulter en cas de troubles érectiles passe le temps à surtout diagnostiqué, à échangé avec des semblables sur des formes inutiles ont lieu des consulter un spécialiste. Or, dans le cadre des troubles érectiles il est important de faire un diagnostic correcte, rassembler l’ensemble des éléments et dans la stratégie de prise en charge il faut commencer par comprendre : le pourquoi : « Why Doctor ». Je vais vous expliquer pourquoi en commençant avec une histoire.

Je n’ai plus d’érection matinale et je suis trop jeune pour ça

Kevin ou bien un Cédric ou bien Mario voire Mohamed, c’est un jeune d’une vingtaine d’années qui consulte en sexologie. Dans la salle d’attente a une démarche plutôt d’un homme confiant, en pleine santé. On voit de loin qu’il est sportif, et très probablement il va fréquemment à la salle et je déduis aussi que doit avoir une vie plutôt saine. Discours très calme et bien équilibré. On commence comme d’habitude avec le « Que puis-je pour vous Jeunehomme ». Et à ce moment-là, il regarde plus garder ses chaussures en disant : « vous voyez, je suis un des plus jeunes de vos patients (c’était pourtant la première fois qu’il venait et il ne connaissait pas ma patientèle). Ce n’est pas très classique de consulter pour ça. Comment vous dire,…, vous savez c’est comme tous les hommes :  ça ne marche plus. Sauf que je suis trop jeune pour ça et ça commence à poser de problème de mon couple ». Je réponds comme souvent : «  Qu’est-ce que ça veut dire jeune pour vous. Vous êtes en train de me traiter de VIEUX par rapport à vous ?! Vous voulez dire, qu’il n’y a que les vieux qui consultent en sexologie pour le trouble érectile ? » SILENCE   Évidemment il est dans l’embarras élargi, et tente de balbutier des excuses inaudibles.

Sur Internet on dit que la disparition des érections matinales est en signe de trouble organique ou d’une baisse de testostérone

Comme tout le monde des nos jours, il a cherché des réponses à ses questions les plus intimes sur Internet. Et Internet ne voit pas promouvoir l’information la plus pertinente mais ils ont des réponses que les intervenantes veulent obtenir. Il s’est vite retrouvé dans une niche avec tout ce qui comme lui se trouve très jeune, ils ont connu des pannes à répétition, il ne pense pas demander de l’aide et ils vont créer un fameux entre soit en partageant les symptômes et les remède miracle. Il est arrivé en ayant déjà le diagnostic, la conduite à tenir avec besoin d’un dosage de testostérone ou d’une échographie et ensuite d’un traitement mais plutôt naturellement. Car évidemment le Viagra s’est pour les vieux.

Approche cognitive et émotionnelle

Comme à chaque fois dans mes thérapie, j’aborde à la fois sur le plan cognitif pour une rééducation émotionnelle. Je conseille comme les visée de l’intelligence et de la à nationalité de mes patients pour les aider à comprendre et donner du sens à leurs émotions dans une démarche thérapeutique positive. Il est donc il faut expliquer le pourquoi des érections matinales et nocturnes à savoir le mécanisme, leur utilité, qu’est-ce que cela signifie quand il n’a plus et évidemment est-ce qu’on peut tirer profit de ses érections.
C’est que nous allons faire dans les cinq épisodes suivants :

  1. L’érection matinale ou plutôt paradoxale : qu’est-ce que c’est ?
  2. Je n’ai plus d’érection matinale : qu’est-ce que ça veut dire ?
  3. Comment puis-je amélioré mais érections paradoxales
  4. Trois raisons pour en profiter
  5. Trois détails d’une très grande importance concernant les érections paradoxales

#1 L’érection paradoxale qu’est-ce que c’est

Saviez-vous que les érections nocturnes et matinales sont présentes même chez le nourrisson ?

Les cycles de sommeil

Pour expliquer le mécanisme et le rôle de ses érections matinales mais on va parler plutôt des érections paradoxales il faut comprendre par les cycles du sommeil. Les cycles de sommeil correspondent à des phases de sommeil durant lesquelles on a enregistré l’activité électrique à l’aide des électroencéphalogramme. Un électroencéphalogramme (EEG) est un examen qui permet de mesurer et d’enregistrer l’activité électrique du cerveau grâce à des détecteurs ou des électrodes que l’on fixe à la tête et qu’on relit par les fils à un ordinateur. Indolore car il n’y a pas d’électricité mais qui va enregistrer l’activité électrique du cerveau. Pour identifier les cycles de sommeil on a réalisé des enregistrements d’électroencéphalogramme du sommeil physiologique chez l’homme : il s’agit de tracé de sommeil de façon continue des électrodes posées au niveau du scalpe en enregistrement si les mouvements des yeux et de la respiration pour identifier les cycles de sommeil. Pour étudier l’activité musculaire il est également un électromyogramme. L’électromyogramme permet de détecter l’atonie musculaire associée au sommeil paradoxal.Il existe ainsi plusieurs stades du sommeil.

La phase de sommeil paradoxal (« REM sleep »)

Parmi les phases du sommeil une phase très importante et la phase dites paradoxale. Elle est appelée paradoxales car il existe une activité électrique très intense qui contraste avec une atonie musculaire. Mais ce qui est notable c’est la présence des mouvements oculaires rapides (REM – Rapid Eye Movement en anglais) c’est pourquoi on appelle la phase de sommeil paradoxal à la phase à mouvements oculaires rapides « REM sleep ». Au début de l’endormissement il y a une phase de sommeil à mouvements oculaires non rapide suivi d’une très courte période de sommeil a des mouvements oculaires rapides. Les phases paradoxales ont une durée de 30 à 40 minutes et vont se répéter 2 à 4 fois durant la nuit.

Érections paradoxales

Durant la phase de sommeil paradoxal il a été noté des érections péniennes après également paradoxales. Il s’agit des épiphénomène physiologiques liés au sommeil paradoxal pour les hommes en bonne santé. Les hommes sont donc très susceptible à se révéler le matin avec une érection liée au sommeil paradoxal. Ses érections sont également appelée dés tumescences péniennes nocturneS.

Tumescences pénienne nocturne

Érections péniennes pendant le sommeil

Le réveil spontané du sommeil est significativement associé au cycle d’érection. Le sommeil est différent pour chaque individu, mais la plupart des hommes ont quatre à cinq érections pendant le sommeil paradoxal, chaque érection durant environ une trentaine de 35 minutes. Les érections sont une partie normale du phase REM. Si tous les adultes observés les études ont montré la présence de ses érections paradoxales chez des nourrisson des enfants ou des personnes âgées. En ce qui concerne les femmes il y a également un phénomène d’engagement du clitoris.

Érections matinales : un équivalent après le réveil de la tumescence pénienne nocturne

Ainsi les érections matinales correspondre réalité à des érections péniennes nocturnes chez des hommes qui viennent de se réveiller directement du sommeil paradoxal ou peu de temps après la fin d’une longue période matinale de phases de sommeil paradoxal. Et même si les hommes ne servait pas toujours à la fin de chaque épisode 5ARI paradoxales qui sont susceptibles de se réveiller avec une érection liée au sommeil paradoxal. C’est une réponse physiologique saine et normale de tous les autres.

Mesure des érections péniennes nocturnes (c’est du passé)

Pendant très longtemps utiliser la présence ou non de ses érections pour une séparation des troubles érectiles entre un trouble psychologique et organique. De manière très basique et simpliste, digne d’un élève de classe primaire, on a utilisé le critère sémiologique des persistance ou non des érections matinales pour faire la distinction entre psychique – psychologique et physique organique. On a considéré que si il y a toujours des érections nocturnes c’est  psychologique et qu’il n’y a plus d’érection matinale c’est une physique organique.

Je me demande parfois si il faut avoir fait des études supérieures, finir avec un Ph D ou HDR, un MBA …et poser proposer ce type de question simpliste !!

Car les érections nocturnes qui surviennent dans la phase de sommeil paradoxal sont le plus souvent inconsciente. Qui a le souvenir de 4 ou 5 érections de chaque nuit : personne ! Et pourtant les enregistrements avec des appareils dédiés ont confirmé ses érections. C’est avec un appareil le RigiScan®, qu’on a pu mesurer que les en bonne santé entre 3 et 6 érections chaque nuit. Et que le système d’évaluation de la rigidité pénienne était un excellent utile de diagnostic non invasif pour évaluer la fréquence, la rigidité et la durée des érections. Sauf qu’aujourd’hui cet appareil n’est plus commercialisé.  principale conclusion des études est la discordance entre le auto-évaluation par les patients de leur statut érectile, très subjective et les résultats de RigiScan®,  qui sont bien meilleurs !

Physiologie des tumescence pénienne nocturne

On sait que chaque cycle REM est associé à des érections péniennes ou à un engorgement clitoridien très probablement par mécanisme réflexe. Le centre de l’érection caverneuse ou clitoridienne se situe au niveau de la moelle épinière sacrée et, sous influence corticale dans la journée, leur activité est bloquée. Durant le sommeil paradoxal avec qui entraine  espèce de déconnexion entre le cerveau et le reste du corps (cette atonie musculaire presque une paralysie) il y a une activation réflexe des centres érectiles en créant des érections réflexes en dehors de tout stimulation érectile voire de tout contenu erotique. On sait que les érections ne sont pas liées à des rêves érotiques, à une activité sexuelle antérieure ou à une vessie pleine. On peut très bien avoir un rapport sexuel tout à fait correct le soir, une vie sexuelle épanouie et avoir des érections voire des pollutions  nocturnes sans que cela soit pathologique.

NON ! Mesdames et Messieurs, la présence des érections nocturnes et des éjaculations réflexe sont tout à fait normales : ni maladies ni problèmes psychologiques.

Mécanisme biochimique de l’érection nocturne : la testostérone serait la responsable

Le mécanisme des érections nocturnes et matinales seraient liées à des hormones et des neurotransmetteurs. Alors que la testostérone va moduler tous les composantes de la fonction érectile il a été noté que le niveau de testostérone est plus élevé tôt le matin par rapport à l’après-midi. Les niveaux augmentent à l’endormissement mais sont plus élevés à la transition entre une phase non R.E.M. vers une phase R.E.M. et l’état de sommeil paradoxal culmine au moment de la première heure de sommeil paradoxal reste constant jusqu’au réveil. C’est donc la testostérone qui serait en cause pour ses tumescence pénienne nocturne.

Un autre neurotransmetteur qui a été suspecté s’est la prolactine qui a un rôle majeur dans le déroulement du comportement avec le docteur et sexuelle. Sa libération dépend du sommeil paradoxal et son niveau augmente vers 3 à 5 heures du matin lorsque le sommeil paradoxal domine. Mais l’érection du pénis est contrôlée neurologiquement par le système nerveux autonome et notamment par le parasympathique. Le système neurovégétatif sympathique qui prédomine dans la journée est lié à l’activation d’état d’éveil et donc dans la journée le « sympathique » (pas très sympathique) bloque constamment les érections. A contrario, le système neurovégétatif parasympathique de calme et de repos qui prédomine la nuit en baissant le tonus adrénergique favorise ses érections paradoxales nocturnes.

Quelle est le rôle des tumescence pénienne nocturne

Bon on a compris comment ça marche mais qu’elle est le rôle de ses érections.

 Le rôle essentiel serait celui d’une oxygénation !

Dans la phase de flexibilité ou de repos, les corps caverneux ne sont pas au repos ils sont contractés. Ils consomment de l’énergie. Or la dilatation des sinusoïdes durant l’érection cela système qui va apporter du sang oxygéné et donc rôle majeur dans le bon fonctionnement de l’érection. D’ailleurs chez les hommes qui présente un syndrome d’apnée du sommeil, à savoir un très mauvais sommeil et une mauvaise oxygénation liée à l’apnée il a été noté une disparition des érections nocturnes. En même temps l’utilisation d’un appareil de ventilation nocturne utilisée de manière systématique est adaptée permettrait la récupération des érections. Au patient qui a subi une prostatectomie radicale avec une lésion des bandelettes vasculonerveuses donc ce qui entraînent disparition de ses érections nocturnes on a également constaté des modifications irréversibles de la fonctionnalité des corps caverneux ( Phénomène dite de sidération, en remplaçant le tissu noble érectiles par du tissu non fonctionnel ) et même une rétraction et une perte de langueur. Des protocole de rééducation érectile permettraient ainsi de maintenir l’érection et la longueur plus la fonctionnalité.

#2 Je n’ai plus d’érection matinale : qu’est-ce que ça veut dire ?

Saviez-vous un homme en pleine santé peut avoir entre 3 à 6 érection nocturnes d’une durée de 25 à 35 minutes

Je n’ai plus d’érection matinale : un motif très fréquent en consultation d’andrologie

Motif fréquents de consultation ou un des éléments sémiologiques pour la plupart des hommes qui consultent un sexologue, quel que soit le niveau culturel, éducationnel ou intellectuel, s’inquiète de la disparition de ses érections matinales.

Comme nous l’avons vu de manière très simpliste, beaucoup d’homme, de tous les âges, mais surtout dans la fourchette 20 et 40 ans, s’inquiète de la disparition des érections matinales ou des érections liées au moment où ils vont aller « faire pipi» (où la première miction pourrait être médicalement correct) du matin.

Érection paradoxale nocturne : 3 à 6 érection jusqu’à 25 à 35 minutes

Nous avons vu le rôle majeur de la phase de sommeil paradoxal et le rôle de maintien de la fonctionnalité des corps caverneux par le maintien des érections nocturnes et matinales. De manière concrète ses érections paradoxales elles sont dans la plupart des cas inconsciente. Les enregistrements de la rigidité et de la tumescence avec le RigiScan® ont montré des érections 3 à 6 par nuit, et jusqu’à 20 à 35 minutes. Or ses érections ils sont peu les hommes qui en ont conscience car elle survient dans cette phase de sommeil très profond. Sans nier l’importance sémiologique de la disparition de ses érections, elles doivent être prises dans un cadre plus complexe sémiologique en tenant compte dans l’ensemble des facteurs qui peuvent influencer la vie sexuelle d’un individu.

Je n’ai plus d’érection matinale donc c’est organique

Et il faut arrêter de s’auto-diagnostiquer, s’auto-évaluer, se traiter soi-même ou demander conseil à des incompétents…. Et continuer à souffrit en silence et en faisant n’importe quoi. Maintenant qu’on dispose plus du RigiScan®, on peut toujours faire un test en prenant un timbre-poste sur le fourreau de la verge le soir et généralement le matin il est décollé par l’érection nocturne. En pratique s’apporte pas grand-chose.

L’évaluation dans troubles érectiles nécessite une approche globale, individuelle avec un aspect physique, donc andrologique, une évaluation sexologique individuelle sur l’histoire sexuelle de chaque patient tout en tenant compte de l’histoire récente du couple.

Trouble érectile psychologique versus trouble érectile organique : simpliste, réducteurs et dépassé

Il faut oublier cette séparation arbitraire et dépassée contre troubles psychologiques et troubles organiques. C’est obsolète et inutile. Par contre chaque consultation pour des troubles érectiles il faut toujours éliminer les facteurs de risque cardio métabolique, qui peuvent être responsables à court et moyen terme des troubles cardiovasculaires y compris des troubles érectiles. Tous les éléments qui peuvent être à l’origine d’une artériosclérose voire d’une athérosclérose doit être évaluée.

Il faut évaluer l’hygiène de vie, l’activité physique, l’hygiène alimentaire, le niveau de stress. Il faut réévaluer la qualité du sommeil, éliminer cette fameuse syndrome d’apnée du sommeil. Il faut éliminer le syndrome métabolique et notamment l’élément clé étant l’obésité abdominale avec un périmètre abdominale > 104 cm de tour de taille. Il faut s’attaquer au tabac. Même si le plus souvent lors de la consultation le tabac n’est pas encore responsable de troubles érectiles généralement ça va pas tarder et au moment ça intervient il viendra définitive et irrémédiables.

L’examen clinique est indispensable notamment après 40 50 ans pour évaluer le surpoids, un éventuel déficit hormonal. Les examens biologiques sont orienté par les données sémiologiques et de l’examen clinique. Il faut toujours résister à la pression des patients qui veulent systématiquement explorer leur testostérone à des âges à laquelle il ne peut pas y avoir de déficit.

Vous n’avez plus d’érection matinale et vous êtes inquiet : consultez

C’est volontairement que je n’ai pas établi une liste à coucher car il faut consulter un professionnel. Si le médecin de famille n’est pas très familier avec l’évaluation sexuelle il faut pas hésiter à consulter un andrologue ou un médecin sexologue

#3 3 ASTUCES pour améliorer vos érections matinales

Savez-vous que les érections nocturnes jouent un rôle majeure pour le maintien de la fonctionnalité et de la longueur

Facteurs de risque cardiovasculaire et érectiles

  • Vous n’avez plus d’érection matinale et vous êtes conscient que votre hygiène de vie est loin d’être parfaite.
  • Vous avez pris du poids et vous avez il y a un gros ventre.
  • Vous êtes en surpoids voir obèse, manger trop sucré, trop salé ou trop gras.
  • Vous êtes habituée des sandwichs, des hamburgers et des sodas sucrés.
  • Vous passez le maximum de votre temps derrière votre bureau derrière votre ordinateur.
  • Vous ne savez ce que c’est de marcher.
  • Vous sommeil est perturbé et le matin pouvant réveiller fatiguée. D’ailleurs votre femme vous reproche des ronflements insupportables.
  • Vous essayez désespérément d’arrêter le tabac et vous avez toujours échoué : les patchs, la gomme, vapoter, ni vos résolutions nous ont permis d’arrêter de fumer.
  • Faut continuer à travailler à 2 x 35 heures par semaine. Le travail déborde, les réunions Zoom se démultiplient, de plus en plus de tâches, des rapports inutiles à rédiger (que personne ne lira), grosse pression du chef, pression pour des résultats. Vous passer au temps sur votre ordinateur affin de terminer les tâches de la semaine dernière.
  • Votre sexualité se limite au samedi soir voire une fois par mois lors du film sur le canal (je ne sais même pas si c’est toujours d’actualité). Le plus fréquemment c’est en solitaire plus pour échapper à une pression à une tension que pour avoir du plaisir partagé.

Et vous avez noté que vous érections matinales sont absentes.

Que faire pour récupérer voire améliorée aux érections matinales ?

Si à l’issue d’une première consultation avec votre médecin voire vous avez vu en andrologue. Le bilan biologique a évolué une dyslipidémie avec baisse du cholestérol protecteur, HDL, augmentation du cholestérol à risque le LDL, anomalie des triglycérides, anomalie du bilan glycémique avec un pré-diabète voire un diabète.

Vous êtes décidé à vous prendre en main avec l’aide d’un tabacologue, d’un nutritionniste, d’un diabétologue si besoin. Vous avez commencé à faire du sport au rythme trois fois par semaine. Et vous posez la question comment peut-on avoir à nouveau voire améliorer les érections matinales.

L’érection nocturne s’et de la gymnastique des corps caverneux et oxygénation des tissus

La récupération des érections nocturnes et éventuellement matinales étant 1 élément majeur dans la réhabilitation du tissu érectiles. Les troubles de l’érection liés à des phénomènes d’athérome ou d’artériosclérose vont entraîner une phénomène de dégradation tissulaire et à terme perte de la fonctionnalité érectiles. Ça veut dire que après un certain temps même avec un traitement adapté vous n’aurez plus d’érection correcte. Il faut tout faire pour récupérer ses érections.

Trois manières pour améliorer les érections érectiles

1.      Sommeil : réparateur et bien oxygène

  • Durée de sommeil suffisante

Sans être un spécialiste du sommeil j’ai malgré tout compris l’intérêt des érections nocturnes dans les phénomènes de réparation et réhabilitation tissulaire. Les études montrent qu’en cas de manque de sommeil celui-ci devient moins réparateur et surtout on diminue les phases de sommeil paradoxal. Cela entraîne donc moins de périodes de tumescence pénienne nocturne. Vous dire qu’il faut dormir suffisamment ce n’est pas un scoop, insisté en vous disant que si vous êtes en dette de sommeil chronique à terme vous allez perdre en qualité d’érection ça peut être important. Nous sommes toujours différents avec des besoins différents et des habitues différentes. Mais maintenir une durée de sommeil optimale et très importante pour l’équilibre mentale et garder des bonnes érections.

  • Bien aérer la chambre à coucher

L’oxygène et une bonne oxygénation des tissus c’est capital pour le maintien des érections et pour récupérer la qualité des érections. Si vous êtes en apnée East Saliha vous souffrez d’un du sommeil et vous êtes décidé à l’appareiller il est important d’être assidu dans l’utilisation de votre appareillage. Il faut plusieurs semaines voire mois de traitement appareillé pour que vous observiez un effet sur ses érections. Et de manière générale il faut bien oxygéné la chambre à coucher donc il faut penser à arrêter tous les soirs. L’oxygène c’est un médicament pour le tissu érectiles.

  • Diminuer la stimulation émotionnelle négative avant le coucher

Il a été montré aussi que la qualité du sommeil dépend beaucoup de la stimulation émotionnelle du soir. Nous avons trop d’habitudes de Netflix au lit, de rester tard sur les tablettes, de pratiquer le scrolling infini à la recherche d’un like le soir. Tous les études, tous les chercheurs en psychologie cognitive, les chercheurs en sommeil, tous vous disent : il faut arrêter minimum 1 heure voire plus avant de coucher.

Il faut cesser toute stimulation négatif avant l’endormissement.

Vous êtes addict à vos séries préféré tous les soirs, addict aux réseaux sociaux etc. tout cela crée une stimulation émotionnelle avec un largage de neuromédiateur du stresse en cherchant la dopamine duplaisir, qui vont avoir un effet néfaste sur l’endormissement et sur la qualité du sommeil. Il vaut mieux acheter un réveil que de se cacher derrière l’excuse bidon d’utilise le Smartphone comme réveil.. L’avoir à portée de main, ne vous empêchera pas à le prendre en main à chaque réveil la nuit voire que, au matin ont lieu des gestes de tendresse envers votre partenaire, votre premier geste de tendresse soit envers le Smartphone qui « dort » à votre tête. Les Smartphones devraient être dans le salon et que ce soit également un modèle pour vos enfants !

2.      Oxygénation le soir et sport le matin

Nous sommes donc d’une société de rentabilité. Le slogan de la société post industriel occidentale est « Times is money ». On a parfaitement compris que notre temps c’est de l’argent pour eux. Les salles de sport sont la plupart ouvertes jusqu’à tard le soir. Car évidemment nous n’avons pas du temps dans la journée entre le travail, les enfants et les tâches, il ne reste que peu de temps pour nous : donc ils ont inventé les salles du sport jusqu’à minuit voire plus tard pour troquer le temps de sommeil (pour nous) avec du temps du sport (dans leur salles). Or justement la pratique du sport le soir qui est à mettre en place tout en cas des neuromédiateurs liés à l’activité physique et à la stimulation du système sympathique peuvent avoir un effet négatif à la fois sur le sommeil mais y compris sur l’érection. Tout comme en lieu de scroller au pouce sur Insta jusqu’à tard le soir il vaut mieux tourner les pages d’ un livre de chevet, faites un balade. Le soir faites une petite promenade, promener votre chien dans une balade dans le calme et la sérénité. Plus vous allez baisser votre niveau d’excitation mieux vous allez vous sentir. Baisser l’excitation lié l’adrénaline est baisser le tonus sympathique. Il faut favoriser ainsi un passage une transition calme de l’activité hyperactive lors de la journée vers la nuit de calme et de silence. Arrêtez le sport le soir et cela étant rien ne vous empêche de pratiquer une petite séance de sport le matin voir une petite ballade de 20 minutes en allant au travail.

3.      Réhabilitation pharmacologique

Oubliez les traitements dits naturels, les traitements acheté sur Internet, traitement filée par le copain qui vous veux que du bien.

Si votre médecin a jugé utile une prescription quotidienne d’un traitement à visée érectile qui va agir au niveau moléculaire au niveau des canaux calciques en amplifiant l’effet vasodilatateur caverneux en cas de stimulation érectiles, privilégier une prise en fin de journée par rapport à une prise matinale. Déjà nous savons que un maximum de rapports sexuels ont lieu soit le soir voire le matin et donc sur le plan pharmacologique la consultation plasmatique sera meilleure si vous prenez le traitement en début de soirée. S’entraînera les mêmes érections durant la nuit qui sont des érections réparatrices. En même temps peuvent favoriser les érections prolongées jusqu’au réveil qui aura progressivement un effet positif sur la confiance en soi en constatant la récupération des érections matinales. Donc le traitement de réhabilitation pharmacologique par le traitement chronique c’est plutôt en fin de journée plutôt que le matin. Sauf évidemment si vous travaillez la nuit et que vous dormez dans la journée ça c’est une histoire il faudra en parler à votre médecin.

#4 Trois raisons pour en profiter

Les érections nocturnes sont de bien meilleure qualité que les érections dans la journée

érections matinales = prolongement des tumescences péniennes nocturnes

Si on parle souvent des érections matinales il faut parler plutôt des érections nocturnes voire des tumescence pénienne nocturne.

Nous avons vu ensemble qu’il faut entre 3 et 6 érection d’une rigidité à plus de 75 % et d’une durée de 25 à 35 minutes. Le rôle de ses érections est essentiellement physiologique à visée réparatrice et d’oxygénation tissulaire avec un maintien du fonctionnement normal. Mais au-delà de la réflexes y a-t-il un intérêt à profiter de ses érections ?

Erection nocturnes – intérêt sexuel ?

Dans beaucoup de couples, dont la routine a eu raison de leur érotisme et sexualité, les rapports sexuels ont lieu de temps à autre, plus que le soir sauf qu’avec le temps, la fatigue, les enfants, les tâches ménagères, les pressions du travail, stress de la journée précédente voire la réunion qui va arriver le lendemain on assiste tous à une érosion du couple-eortique. Il n’existe plus que le couple-colocataire co-gérants de l’entreprise « famille rangée avec enfants ». Petit à petit la sexualité vespérale dans la semaine se fait rares voir parfois le samedi soir du canal.

La fatigue et le manque de temps (oublié la migraine), sont les deux premières excuse des couples qui consultent. Il faut se poser la question comment faisait le chasseur qui d’ailleurs qui après une journée de chasse rentrer à la grotte très fatigué. Nous avons vu également que ces érections nocturnes sont en rapport avec la qualité implicité de l’érection en dehors de tout contexte psychologique. Donc peut-être qui aurait un intérêt à tirer profit là-dessus.

Érections nocturnes : 3 intérêts pour en profiter

1.      Moins de fatigue.

Si le chasseur cueilleur rentrait fatigué de la cueillette de la chasse traitement il n’avait pas des rapports sexuels immédiatement après l’arrivée. L’examen d’aujourd’hui avec une vie moderne plaint de stress, rempli des tensions physiques et psychologiques sont aussi très fatigué donc pas très évident d’avoir des relations sexuelles avant de s’endormir.

On peut donc s’imaginer que dans en couple complice on peut envisager une sexualité durant ses érections nocturnes en cas de réveil bien au réveil du matin. Bien que les hommes soient « prêts » 24/24, certaines femmes ne seraient pas de matin peut être car elles sont moins dans le contrôle. Il est quand même important de renouer avec une sexualité du couple qui assurera sa complicité et sa pérennité.

2.      Moins d’anxiété et des problèmes psychologiques

Quelque soit l’étiologie de troubles érectiles il y a toujours une composante psychogène. Il a toujours ce stress psychologique qui entraîne de l’anxiété et l’incapacité à maintenir une érection donc perte de maintien et voir où éjaculation précoce. Des hommes qui ont des problèmes relationnels avec leur partenaire seront également dans l’évitement des rapports sexuels en raison de l’anxiété. Escrennes clinique et initier des rapports sexuels risqueraient de les rejeter. Même si leur partenaire pourrait les encourager les hommes connaîtrait malgré tout de problèmes d’érection et d’éjaculation.

Du côté des partenaires féminines, il a été montré que durant l’état de sommeil paradoxal il y a également une augmentation du flux sanguin veineux des organes génitaux. Donc la plupart des femmes Sémi veiller seulement résistance à la partenaire même si en dehors et sont très mal à l’aise avec l’accord avec celui de leur partenaire. D’ailleurs il a été montré que le sommeil paradoxal aurait eu comme rôle de favoriser l’attachement des partenaires sexuels. Donc les hommes qui ont des problèmes relationnels, de l’anxiété pourrait essayer d’avoir des rapports sexuels pendant le sommeil ou les érections matinales.

3.      Plus de lâcher prise

L’état de semi-éveil favoriserait le lâcher prise. Dans les couple qui présentaient des conflits conjugaux et qui avait choisi de se faire chambre à part, retrouvaient plus de complicité otique. Les femmes qui refusaient leur mari à d’autres moments, elles ne les rejetaient  plus quand ils venaient dans la chambre pendant qu’elles dormaient.

Les études sur l’orgasme féminin à montraient également que des femmes qui avait déclaré de n’avoir jamais eu d’orgasme pendant rapports journaliers avait atteint un pic de satisfaction sexuelle en ayant des rapports étant à moitié endormi.

Plusieurs de mes patients, qui souffrait d’une anorgasmie coïtales, c’est-à-dire l’incapacité d’avoir un orgasme et donc l’éjaculation au décours d’un rapport sexuel vaginale a réussi un orgasme durant des rapports sexuels en étant à moitié endormi.

#5 Trois détails d’une très grande importance concernant les érections paradoxales

Du Viagra® et les autres traitements à la demande pour la dysfonction érectile ne sont que des traitements suppressifs.

1.      Disparition des érections paradoxales marqueurs d’un problème de santé :

La disparition des érections matinales ne sont que le prolongement d’une érection paradoxale et qui rentre dans le cadre d’une dysfonction érectile chronique à savoir d’une période prolongée plus de deux voire trois mois doivent inciter les hommes à consulter. Il s’agit rarement des hommes jeune, sportive et en pleine santé. C’est exceptionnel chez des hommes avec une excellente hygiène de vie. Par contre les hommes avec des facteurs de risque cardiovasculaire, des antécédents film familiaux des troubles érectiles sur lequel vont se greffer une diminution voire disparition des érections matinales doit consulter. Soit consulte en médecine générale pour un examen général classique qui consiste prise de tension, évaluation staturopondérale pour éliminer un surpoids une obésité, une mesure du périmètre abdominale et un bilan biologique de première intention. Si il a des éléments en faveur d’un déficit hormonal le médecin vous prescrira un bilan biologique de routine.

1)     déficit en testostérone

Durant la phase de sommeil paradoxal notamment la période entre 3 et 5 heures du matin également le pic en testostérone. C’est ce pic de sécrétion testostérone qui serait à l’origine des érections qui accompagnent la phase de sommeil paradoxal. Or en cas de déficit en testostérone et notamment dans le déficit hormonal et à l’âge qui débute après 50 – 60 ans voire plus, la dyspnée d’apparition des érections matinales serait un signe de déficit. À simple dosage permettrait de faire le diagnostic et de proposer une solution thérapeutique

2)     apnée du sommeil

La du sommeil qui consiste à des pauses durant le sommeil donc une baisse d’oxygénation entraînera un sommeil qui n’est pas réparateur et surtout une altération des phénomènes d’oxygénation durant l’érection paradoxale. Une apnée du sommeil prolongée va voir progressivement comme conséquence un déficit en testostérone. C’est pourquoi en cas de suspicion il faut faire une polysomnographie pour rectifier le diagnostic et instaurer un appareillage. Utiliser un appareillage assidûment permettra une récupération de la fonction érectile par ses érections paradoxales

3)     syndrome métabolique

Le syndrome métabolique appeler également le syndrome de la bedaine est une association de plusieurs anomalies qui sont liés à la présence en excès de graisse au niveau du ventre c’est-à-dire la graisse viscérale s’entraîne un risque cardiovasculaire avec des intracardiaque et cérébrales. Les anomalies qui caractérisent le syndrome métabolique sont : à 1 tour de taille élevé généralement au-delà de 105 cm, un excès de sucre au niveau du sang une hyperglycémie sans parler de diabète. Un excès de triglycérides donc hyper triglycéridémie, une pression artérielle élevée et un taux bas du bon cholestérol à savoir du HDL. S’il y a trois de ces anomalies précédentes on va parler du syndrome métabolique. Si le syndrome métabolique est longtemps asymptomatique il faut le prendre au sérieux car va entraîner de graves conséquences à savoir des maladies cardiovasculaires, diabète, troubles gynécologiques hormonaux, maladie du foie voire cirrhose et armées du sommeil. Petitjean savent que le syndrome métabolique est également associé à la dysfonction érectile. Car le syndrome métabolique aura un effet vasculaire d’artériopathie et athérosclérose qui va trop tard entraîner un trouble érectile essentiellement visible également sur les érections paradoxales. Les études montreraient un intervalle libre entre 3 et 10 ans entre l’apparition d’un trouble érectile et un événement cardiovasculaire de type infarctus ou accident vasculaire cérébral lié à un syndrome métabolique.

2.      Dans la dysfonction érectile vasculo génique le traitement de l’érection paradoxale est important

Photo by Felicia Montenegro on Unsplash

Le Viagra® à sa voire le sildénafil est autorisé à la commercialisation depuis le 27 mars 1998. C’est le médicament STAR, qui est connu surtout les continents, d’Asie en Amérique du Sud, des pays nordique jusqu’en Afrique. Qui ne connaît pas le Viagra® ?

Si la molécule a été découverte par hasard, l’arrivée du médicament miracle à révolutionné la prise en charge de la dysfonction érectile. Sauf qui qu’il y a un bémol. Le traitement est efficace dans l’heure qui suit avec une durée courte d’action. Donc c’est un traitement à la demande comme si le sexe est toujours à la demande. C’est pourquoi ces traitements à la demande est quelque part enracinés dans les habitudes de prescription des médecins et de l’usage les patients. Le problème c’est que c’est un traitement suppressif à savoir qu’il ne va pas traiter le problème en profondeur et vaginal complet symptomatique juste régler le symptôme demande la perte d’efficacité de traitement. Mais il n’y a pas d’effet réparateur.

Aujourd’hui en cas de troubles érectiles chroniques, essentiellement vasculaire, artériosclérose ou athérosclérose, CD traitement de réhabilitation qu’il faut proposer.

Hors la prise d’un Viagra ou d’un autre traitement à la demande tel sildénafil, tadalafil voire vardénafil ne sera efficace que entre 8 et 36 heures donc pas de véritable effet réparateur.

Chez un homme avec des facteurs de risque cardiovasculaire sur lesquels on suspecte une origine vasculaire ou hormonale il faut tout mettre en place pour rétablir les érections paradoxales qui après un certain temps aurait un effet de réparation et de réhabilitation.

3.      Les érections paradoxales en thérapie sexologique

1)     Moins de troubles psychogènes

Les érections par la paradoxales et par extension les érections matinales elles se font en dehors de tout contexte psychogène. Il n’y a pas d’excitation et otique à l’origine car ses des réflexes génitaux il n’y a pas non plus d’effet psychologique de stress ou d’anxiété qui pourrait nuire à ses érections. Donc côté les hommes stressé, fatigué avec des complexes en évitement de sexualité serait plus enclin d’avoir une meilleure érection.

2)     Résoudre les conflits conjugaux

En même temps les partenaire qui présente elle-même des engorgement clitoridien seraient plus enclins d’accepter un rapport sexuel durant la phase de semi-réveil. Si le couple est encore suffisamment complice mais qui a du mal à aborder clairement l’aspect sexualité du couple pourrait implicitement utiliser ses érections pour une nouvelle dynamique et relancer la communication et erotique au sein du couple.

3)     Troubles de l’orgasme

Cher les hommes et surtout chez les femmes qui présentent un trouble de l’orgasme avec l’incapacité d’un orgasme durant les rapports sexuels pénétrant, le lâcher prise, qui est clairement associée à l’état de Sémi réveille, pourrait faciliter orgasme-éjaculation chez l’homme, et l’atteinte de deux niveau de satisfaction majeure voire d’orgasme chez les femmes. Plusieurs de mes patients on décrit des d’éjaculations au décours des rapports du 5 heures du matin alors que il était incapable en dehors d’avoir un orgasme vaginal, souffrant d’anorgasmie coïtale.

En conclusion les hommes ont des érections physiologiques durant l’la phase de sommeil paradoxal en raison des changements physiologiques liés à la libération de testostérone à condition d’avoir un tissu érectiles de qualité. Les hommes donc peuvent tout à fait avoir des relations sexuelles avec un avantage sur l’excitation qui est meilleure, les délais couple en conflits conjugaux et permettre un meilleur lâcher prise. Le sommeil paradoxal favorise d’ailleurs le développement de stratégies d’attachement y compris la crème active et les productif car ses érections du cinq paradoxales peuvent s’avérer utiles chez tous les couple avec un stress physique, psychologique voire de fertilité. On peut dire que les rapports sexuels avec une érection Lyonnet paradoxale c’est une excellente opportunité pour le peu créatif et le récréatif.

Maintenant c’est à vous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :